Paroles en l'AIR


Clins d’œil et libres pensées.
________________________


Le logiciel libre, c'est quoi ?

Imaginez que vous vous trouviez dans un restaurant et que vous mangiez un excellent repas. Peut-être aurez vous l'envie de le cuisiner le lendemain chez vous pour vos amis ?

C'est impossible, car vous n'avez pas la recette du plat. Vous pouvez toujours le manger dans le restaurant, mais même si vous connaissez le goût, vous ne savez pas comment le reproduire.
En informatique, c'est la même chose avec un logiciel. La plupart des logiciels sont distribués sans leur recette, et il est interdit d'essayer de comprendre leur fonctionnement (on parle dans ce cas d'un logiciel propriétaire). Il est interdit de les partager avec vos amis, et il est interdit d'essayer de les modifier pour les adapter à vos besoins.
En revanche, un logiciel libre vous garantit plusieurs libertés :
  • la liberté d'utiliser le logiciel, pour quelque usage que ce soit (liberté 0)
  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos propres besoins (liberté 1). L'accès au code source est une condition pour tout ceci
  • la liberté de redistribuer des copies de façon à pouvoir aider votre voisin (liberté 2)         
  • la liberté d'améliorer le programme, et de diffuser vos améliorations au public, de façon à ce que l'ensemble de la communauté en tire avantage (liberté 3). L'accès au code source est une condition pour tout ceci
Avec un logiciel libre, vous avez le plat, la recette, le droit de redistribuer (ou de vendre) le plat et même le droit de modifier la recette.
___________________________________________


L'or, le pétrole et Microsoft.

Beaucoup de personnes bien intentionnées se demandent souvent pourquoi dans le domaine informatique, il y a des gens qui critiquent sévèrement pour ne pas dire calomnient (a leurs yeux) carrément l’éditeur américain de logiciels Microsoft.
Pour ces personnes, Microsoft est une entreprise comme les autres, simplement elle serait meilleure qu’elles et que c’est grâce à elle que l’informatique est ce qu’elle est aujourd’hui.
Pour ce qui est de l’état actuel de l’informatique, je serais d’accord avec eux mais dans une autre optique, celle où l’on serait dans un monde meilleur sans le ver dans la pomme, j’ai nommé : Microsoft.
Ah ! Encore un intégriste chevelue de la mouvance open source, diront certains ; pas du tout, je ne suis ni intégriste, ni chevelue mais plutôt lucide et bien informé en lisant entre les lignes.
Il y a quelques temps, il y a eu un changement a la tête de la société Renault automobile, le nouveau PDG a fixé a l’entreprise comme objectif prioritaire (parmi d’autres) d’arriver a réaliser une marge bénéficiaire net qui avoisinerait les 6% au lieu des 3% auxquels plafonnait la majorité des constructeurs automobiles.
C’est vous dire la difficulté de gagner un sous dans un domaine aussi concurrentiel que celui de la construction automobile, où les constructeurs se compte en dizaines et proviennent de tout les continents.
Cette concurrence est un véritable tigre dans le moteur de l’industrie automobile, elle pousse les constructeurs à être constamment à la pointe du développement technologique pour le plus grand bénéfice de leurs clients et accéssoirement, de leurs actionnaires.
Quel rapport avec Microsoft ? Il est très simple : Alors que les constructeurs automobiles s’escriment a gagner quelques sous, Microsoft profitant de sa position monopoliste vends ses produits aux prix qu’elle veut, ça veux dire très très cher.
Pour vous en convaincre (j’espère), il suffit de consulter les derniers résultats financiers de Microsoft pour le trimestre fiscal clôturé au 31 décembre 2006, MS réalise un chiffre d’affaire de 12.54 Milliards de Dollars, pour un bénéfice NET de 3.47 Milliards de Dollars.
Mince ! Faite un petit calcul pour avoir la marge bénéficiaire, résultat : 27.67% !
Même en vendant de l’or, on est pas prés d’arriver a une marge pareille, peut-être du pétrole ?
Mais la, les investissements sont énormes et les résultats incertains.
Bref, lorsque vous achetez un produit Microsoft, sachez que plus du quart du montant que vous déboursez va dans la poche des actionnaires de MS et cela sans même pas vous donner un produit qui vaut vraiment la somme déboursée, pas toujours sonnante mais certainement trébuchante, cette monnaie.
___________________________________________


La crédibilités des internautes


Les internautes indépendants ont-ils une crédibilité quelconque à faire valoir devant le peuple des navigants a vue sur la toile sans araignée ?

Sûrement vous diront ou plutôt vous crieront scandalisés les sensibles a la corde et les dissimulés derrière les pseudos.

Donc, la question est posée et la réponse toujours attendue, pour certain, elle est pertinente, pour d’autre elle est provocante.

Moi, dans mon coin, je ne sais pas si l’indépendance par rapport a une hiérarchie quelconque peut, à elle seule, faire la différence et accréditer certains d’une auréole de sainteté.

En effet, cette indépendance peut être une arme, mais a double tranchant ; donnant la liberté de ton et de temps mais restreignant celle-ci dans l’espace communautaire.

Je m’explique, si un indépendant a une critique objectivement positive sur un produit commerciale d’une société plutôt envahissante, on pourrait l’accuser de « vendu »…eh, je veux dire d’incompétent, voir de laver plus blanc que blanc (ça veux dire : le produit ne sert à rien)

Mais si cet indépendant à une évaluation, disons légèrement négative, d’un produit d’une entreprise ou d’un organisme bien vu de la communauté, il sera jugé carrément blasphématoire et jeté aux lions comme déjeuner.

Bon, j’exagère bien-sûr mais seulement un petit peu, ma crédibilité a été limé par trop de jugements sans procès et des procès d’intentions qui ne riment pas.


Sur ce, je raccroche et a suivre…
___________________________________________


Microsoft dans le loft.

Microsoft la société connue du monde entier (entier non, il manque sûrement quelques miettes), donc la plus connue des éditeurs de logiciels est entrée dans le loft.
On sait depuis longtemps que MS avait une politique marketing des plus banale, rien d’originel, chez eux tout est carré a angles droits.
Et voila que maintenant, ils introduisent ce qu’on pourrait appeler le marketing star-mania, un produit est fabriqué en une version collecteur limité en quantité.
Et quel est ce produit ? J’ai nommé la star du moment Windows Vista, en prime on a la signature de bill Gates sur la boite numéroté.
Une version limitée à 20.000 exemplaires que les aficionados de windows vont s’arracher en laissant 259 $ a MS.
Cette version a-t-elle quelque chose en plus des autre ? Que nenni, c’est la copie de la version normale qui coûte 249$.
Mince, la signature de Bill ne coûte que 10$ ? Mais non, il faut multiplier ce chiffre par le nombre d’exemplaires signés; donc la signature de Gates va rapporter 200.000$.
C’est mieux, mais être obligé d’entrer dans le loft pour quelques dollars de plus n’est pas digne, ni de bill Gates, ni de microsoft, mais au moins pour cette dernière, on le sait déjà.

A suivre...

Aucun commentaire: